...

Escroquerie compteur Linky

Démarré par Goupilop, 08 Décembre 2019 à 18:26:55

« précédent - suivant »

Goupilop

Bonsoir,

Voilà que depuis hier je suis équipé d'un compteur Linky par force !
ENEDIS / EDF sous couvert des politiques mafieux de notre pauvre France organisme une escroquerie monumentale !!!

Explication technique ci-dessous:

ESCROQUERIE SUR LA PUISSANCE RELEVEE PAR LE COMPTEUR LINKY.L'Arnaque du Linky d'ENEDIS (première arnaque), la deuxième arnaque étant la surconsommation  énergétique  par  rapport  à  la  LDE,  la  troisième  arnaque  étant  la non-conformité de l'instrument de mesures Linky (système de comptage) par rapport aux dispositions Métrologiques légales de Certification opposables, etc.Pour préparer l'escroquerie avec l'arrivée du Linky EDF/ERDF ont transformé il y a quelques années en catimini sur les factures les contrats d'abonnements qui étaient facturés    en    unité    Kilo    Watt    (kW)    par    des    kilo    Volt    Ampère    (kVA).Le problème étant que les compteurs bleus ne comptent qu'en kW pour la puissance et les compteurs Linky en kVA.Ce qui signifie qu'aujourd'hui il y a au final deux tarifications de l'électricité pour les 35 millions de consommateurs, ceci est en droit commercial totalement illégal, c'est une escroquerie gigantesque qui relève du pénal.Actuellement    la    grande    majorité    des    consommateurs    ont    des    compteurs électromécaniques et payent comme depuis toujours leurs factures d'électricité  au prix  normal  puisqu'ils  ont  un  comptage  de  puissance  en  kW  et  pas  en  kVA.Puis il y a une autre catégorie de consommateurs, un nombre important de ceux qui ont un compteur Linky qui se font arnaquer par ENEDIS parce qu'ils ont maintenant avec le  Linky  une  facturation  RÉELLE  de  la  puissance  de  leurs  contrats  en  kVA  et non plus comme avant en kW comme avant !La  puissance  facturée  (prise  en  compte)  en  kVA  du  Linky  est  fonction  de  la Puissance APParente (majoration) alors que la puissance facturée (prise en compte) en kW pour les compteurs Bleus est fonction de la Puissance Active (minoration).En  conséquence  pour  les  contrats  le  sur-comptage  nécessitant  un  abonnement supérieur donc une surfacturation générée par le Linky en fonction du cosinus phi est d'environ 30 à 40 % en moyenne, voir plus dans certains cas notamment pour les consommateurs  possesseurs  d'appareils  ménagers  ayant  un  moteur  électrique comme une machine à laver, un lave-vaisselle, un sèche-linge, une régénération de piscine, etc.Pour les Lampes Fluo Compactes ayant un cosinus phi très bas (± 0,5/0,6) et dont le nombre  en  France  dans  les  foyers  est  colossal  (plus  de  700  millions),  la  puissance APParente du Linky provoque une majoration de plus de 40 à 50 % !
A cela se rajoute avec le compteur Linky une surconsommation énergétique en kWh générée  par  la  LDE  (les  harmoniques)  sur  la  RMS  (la  Valeur  Efficace  du  courant électrique), un comble !Une  expertise  judiciaire  sera  nécessaire  dans  les  meilleurs  délais  pour  chiffrer  les valeurs  exactes  de  surconsommation  d'énergie  électrique  sur  ce  point  précis
(RMS/LDE).


Hier j'ai procédé aux mesures adéquates (étant technicien de formation) et je confirme les écrits ci-dessus pour preuve j'ai demandé au technicien sous-traitant ayant remplacé le compteur électronique ancien datant de 2009 de me le remettre ce dernier fort sympa à été Ok.
- J'ai mesuré le courant I à l'arrivé de l'armoire électrique de mon domicile
- Mesure de la tension
- Résultat P= I x U qui donne la puissance ACTIVE en Watt conforme à l'ancien relevé
Comparaison avec le Linky placé à l'extérieur qui mentionne la valeur mesurée en VA (Volt/Ampère)
Résultat la valeur est plus grande donc facturation plus élevée  >:(
Pourquoi ?
Explication:
- En courant continu, VA = W
- VA Le voltampère (abrégé en VA) est une unité de mesure de la puissance électrique apparente

Différence entre Watt et VA:

- La puissance apparente est la somme vectorielle de la puissance active (mesurée en watts (W)) et de la puissance réactive (mesurée en voltampères réactifs (VAr)) d'un circuit.

En électricité, les courants électriques alternatifs ne délivrent une puissance réelle que si le courant (en ampères) qui circule dans le circuit va dans le sens dans lequel il est « poussé » par la tension (en volts). Un dispositif qui « pousse » le courant dans le circuit est un générateur, alors qu'un dispositif qui le « freine » en y opposant une résistance est un récepteur.

Certains composants tels que les condensateurs et les inductances n'opposent pas une résistance mais une réactance au courant électrique, ce qui signifie qu'ils réagissent aux régimes alternatifs, en absorbant de l'énergie à certains moments et en la restituant l'instant d'après, ce qui fait que le circuit subit la contrainte de devoir transmettre réellement la puissance apparente, qui sans transmettre de puissance réelle, va malgré tout occasionner des pertes d'énergie qui vont faire chauffer inutilement les équipements de production et de transport de l'électricité (ainsi que lesdits composants, lesquels n'étant pas parfaits ont toujours un terme résistif occasionnant des pertes par effet Joule).

On utilise le voltampère pour dimensionner les équipements indépendamment de la puissance réelle qui peut-être beaucoup plus faible si un consommateur à un très mauvais facteur de puissance (cosinus-phi). Le facteur de puissance est le rapport entre la puissance réelle et la puissance apparente, et, dans les installations (industrielles) de forte puissance (généralement de gros moteurs électriques), il est nécessaire de le réduire au maximum en compensant le déphasage inductif par exemple par un déphasage capacitif ou l'inverse si le consommateur est capacitif.

On utilise également les multiples kVA (kilovoltampère) et MVA (mégavoltampère) pour les installations petites (groupe électrogène) et grandes (centrale électrique).

Pour convertir : 1 [VA] = 1 [V] x 1 [A]



Donc Engie/EDF facture dorénavant grâce au compteur Linky la valeur S bien plus cher que le Watt actif du passé sur les anciens compteur !

Ce que Engie/EDF à caché c'est cette nouvelle mesure S comprenant le COS (cosinus) des moteurs exemple machine à laver, table induction, pompe à chaleur, etc...
Le gouvernement comme complice bien sur

Je vous souhaite une bonne réception des prochaines facturation dans votre boite aux lettres, zut désolé je me suis trompé puisque c'est au format électronique maintenant afin de protéger l'environnement